Six défis mondiaux que la CPI peut relever

La destruction de l'environnement et l'appropriation des terres sont dans le radar de la CPI. © UNEP GRID Arendal/Peter Prokosch
Editeurs

Six défis mondiaux que la CPI peut relever

Le monde est confronté à des problèmes sans précédent qu'il faut relever à l'aide d'une coopération et d'une solidarité internationales accrues. 

C'est pourquoi nous avons mis en place cette liste de défis mondiaux que le système de la Cour pénale internationale doit relever.

En savoir plus sur la façon dont la CPI peut relever ces défis.

 

Enquêtes de la CPI

RCA II: Les populations en République centrafricaine risquent toujours d'être visées par des groupes armés, car une récente intensification des violences a entraîné la mort de centaines de civils et la fuite de dizaines de milliers de personnes.

Darfour, Soudan: L'Egypte a nié les accusations du président soudanais Omar al-Bashir selon lesquelles elle aurait soutenu les rebelles en guerre avec Khartoum -ceci intervient quelques jours avant une rencontre attendue entre les deux Etats. 

RDC: Alors que la défense de l'ancien chef congolais Bosco Ntaganda, jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, entame sa plaidoirie à la CPI, les avocats des victimes de Germain Katanga font appel à une somme plus élevée pour les réparations.

Ouganda: La décision de retirer les troupes de la mission de recherche du chef de la LRA, Joseph Kony, a conduit certaines femmes en RCA à envisager d'abandonner leurs maisons de peur que le groupe rebelle ne revienne, alors que l'ancien médecin de Kony enlevé par le groupe a fait de l'objectif de trouver le chef rebelle sa mission personnelle.

 

Examens préliminaires de la CPI

Afghanistan: Au moins 80 personnes ont été tuées après qu'un camion soupçonné piégé ait bombardé le district diplomatique de Kaboul, ce qu'Amnesty International a qualifié d'« acte odieux de violence délibérée » contre les civils.

Colombie: Les appels se sont intensifiés pour que la CPI enquête sur la complicité des dirigeants de Chiquita dans la commission des crimes contre l'humanité pour le financement d'un groupe paramilitaire colombien de droite.

Nigeria: Les tensions ont été fortes mardi lors du 50e anniversaire de la fin de la guerre du Biafra, beaucoup craignant une réponse sécuritaire lourde aux manifestations pro-Biafra qui, l'année dernière, ont tué au moins 60 personnes.

 

Campagne pour la justice mondiale

Le procureur de la CPI, Fatou Bensouda, a été honorée lors du lancement récent du Centre africain de la justice pénale internationale (ACICJ) au Ghana, où un juge de la Cour suprême a déploré la politisation persistante de la Cour comme distrayant son véritable but.

Le passé d'un homme guatémaltèque recherché pour des accusations de crimes d'atrocité pour son rôle dans le massacre de Dos Erres en 1982 au Guatemala l'a rattrapé la semaine dernière après avoir découvert qu'il avait falsifié des documents de citoyenneté américaine.

Le chef culturel de l'ONU a déclaré que la consolidation de la paix et la protection du patrimoine culturel doivent aller de pair afin de contrer l'extrémisme violent au Moyen-Orient.

Entre 15 et 20 soldats du gouvernement sud-soudanais doivent être jugés devant un tribunal militaire pour des accusations de crimes sexuels et sexistes qui auraient été commis contre près de cinq travailleurs humanitaires étrangers lors de l'attaque d'un hôtel à Djouba en juillet 2016.

Le nouveau procureur du Cour pénale spéciale pour la République centrafricaine, créée pour juger les graves violations des droits de l'Homme commises en RCA depuis 2003, est arrivé à Bangui pour occuper son poste.

 

Autour du monde

Amnesty International a accusé le gouvernement cambodgien d'utiliser son système de justice pénale pour produire de fausses accusations contre des défenseurs des droits de l'Homme et des militants politiques - et de les réduire au silence.

L'ONU enquêtera sur les allégations de meurtre, de viol et de torture de musulmans Rohyngyas commis par les forces de sécurité du Myanmar, alors que les menaces pour la sécurité dans toute la région du Rakhine s'intensifient.

La récente déclaration du président philippin Rodrigo Duterte sur la loi martiale sur l'île de Mindanao a conduit Human Rights Watch à exprimer sa préoccupation quant à l'intensification des abus dans le pays.

La répression des civils se poursuivant, l'Union européenne a prolongé les sanctions contre le régime syrien pour une nouvelle année.

La nouvelle Cour spécialisée de La Haye chargée de poursuivre les combattants de la guerre du Kosovo est confrontée à d'autres retards après qu'il a été décidé que plusieurs de ses règles de procédure ne sont pas conformes à la constitution du Kosovo.

 

Donnez-nous votre avis: Quelles sont les nouvelles sur la justice mondiale qui ont attiré votre attention cette semaine ?