Warning message

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.

20 avantages de la CPI

Voici 20 raisons de soutenir la CPI et la lutte pour une justice internationale.

 

1. La CPI est une Cour internationale pour les plus vulnérables. Dans le monde entier, les victimes de génocides, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre exigent la justice. Abandonner la CPI, c’est abandonner les plus vulnérables et autoriser les politiciens et les élites au pouvoir à servir leurs intérêts en bénéficiant de leur immunité, et détruire plus d’un demi-siècle d’avancées en matière de droits de l’Homme.

2. Elle est un tribunal de dernier recours. La CPI poursuit des individus pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocides. Mais seulement si les gouvernements ne s’en chargent pas en premier.

3. Elle montre la voie vers une justice internationale. Les crimes graves menacent la paix, la sécurité et le bien-être du monde.

4. Elle représente un symbole d’espoir. A travers l’histoire, des millions d’enfants, de femmes et d’homme ont été victimes d’atrocités. Pour le seul 20e siècle, quelque 200 millions de personnes sont mortes des suites de conflits, de massacres ou d’oppressions. Ce qui représente environ 1 décès sur 27. La création de la CPI apporte l’espoir d’un monde meilleur. Nous ne pouvons pas laisser l’Histoire se répéter.

5. Elle est indépendante et impartiale. L’un des enjeux fondamentaux et des piliers du Statut de Rome est l’indépendance de la CPI, de même que celle du Procureur et des juges, par rapport aux gouvernements et au Conseil de sécurité des Nations-Unies. Le Statut de Rome offre des garanties pour se prémunir des enquêtes et des poursuites motivées par des raisons politiques.

6. Elle est mandatée par la communauté internationale. 124 Etats font partie de l’Assemblée des Etats parties, des Etats progressistes qui se sont battus pour mettre en place la CPI. Ils continuent à défendre la Cour et à la soutenir dans les moments difficiles. La CPI répond au rôle et aux missions définis par le Statut de Rome.

7. Elle est soutenue par des gouvernements du monde entier et par la société civile. L’impulsion nécessaire à la création de la CPI a découlé d’une alliance novatrice entre des ONG de tous les pays. C’est un mouvement mondial visant à mettre fin à l’impunité, un défi et une résistance face aux grandes puissances mondiales.

8. Elle fait des progrès. Depuis 2002, la Cour a fait des progrès significatifs en demandant des comptes aux responsables des plus grandes atrocités. Elle a publié ses premiers verdicts et des milliers de victimes devraient bientôt trouver réparation. Les critiques augmentent à mesure que la Cour devient plus efficace.

9. Elle est une Cour pour les générations futures. La CPI peut parfois trébucher et son plein potentiel sera réalisé pour nos enfants.

10. Elle prévient l’anarchie mondiale. Les enquêtes et les poursuites de la CPI peuvent empêcher que des crimes comme les génocides se produisent. Une plus grande responsabilisation est nécessaire au niveau mondial pour faire face aux crises humanitaires qui augmentent de façon incontrôlée.

11. Elle garantit l’égalité pour tous devant la loi. Grâce à la suppression de l’immunité par le Statut de Rome, il est possible pour la première fois de l’histoire de porter tous les individus en justice pour de graves crimes internationaux, y compris les présidents, les généraux et les chefs rebelles.

12. C’est une Cour qui est centrée sur les victimes. Les victimes de crimes guerre sont la raison pour laquelle la CPI existe. Dans ce système unique, elles peuvent participer aux procédures et recevoir des réparations, y compris par le biais du Fonds au Profit des Victimes qui les aide à reconstruire leur vie.

13. Elle répond à la demande des victimes. Les victimes de crimes graves ont maintes fois exprimé qu’elles voulaient que justice soit faite, que ce soit par le biais de systèmes judiciaires nationaux ou par la CPI.

14. Elle établit des normes pour la justice. A travers une justice équitable, efficace et indépendante, les enquêtes, les procès et le personnel de la CPI deviennent une référence juridique pour les crimes graves.

15. Elle représente des avancées pour la justice du genre. Les crimes sexuels et sexistes sont des fléaux qui se retrouvent dans les conflits du monde entier. La CPI déploie des efforts pour y mettre fin.

16. Elle protège les enfants. Des centaines de milliers d’enfants sont forcés de participer aux conflits mondiaux. Ce sont des crimes relevant du Statut de Rome.

17. Elle est un investissement pour la paix. La justice internationale couvre seulement une fraction des conflits qui la rendent nécessaire. En 2015, les gouvernements ont dépensé 14 trillions de dollars dans la guerre. Le maintien de la paix par l’intermédiaire de la CPI revient à moins de 170 millions par an.

18. Elle contribue à la stabilité des sociétés. Ratifier le Statut de Rome engage les nations à créer des lois nationales pour poursuivre les crimes de guerre, les génocides et les crimes contre l’humanité.

19. Elle favorise l’accès à la justice. L’accès à la justice est l’objectif 16 des nouveaux Objectifs de Développement Durable des Nations-Unies, convenus par tous les Etats membres de l’ONU.

20. Elle implique les Etats dans sa gestion. Par l’intermédiaire de son organe directeur, l’Assemblée des Etats parties, la CPI est aussi un forum pour que les Etats façonnent l’avenir de la justice pénale internationale et plaident en faveur d’une réforme. Le vote de chaque Etat compte de façon égale.